photo © Emeline Bevilacqua
photo © Emeline Bevilacqua

C’est Ublot, une fenêtre sur le voyage, la vitre d’une horloge et le temps qui avance inlassablement. Un bateau sur lequel nous avons tous une histoire, heureuse, triste, festive, inutilement futile à raconter ou des rêves à formuler.

Une musique hybride, sans frontière de style où une valse conclut un post rock transe. Une fusion positive et chaotique propre à la cohérence de notre monde. 4 humains originaires d’où on vient maîtrisent batterie, m.a.o., clarinettes, violoncelle, accordéon, guitare et basse électriques, voix chantées et textes déclamés.

Le fil ? Le voyage, des murs qui s’effondrent, la transcendance de l’hypersensibilité ; un carnet intime et de révoltes dont la forme artistique devient une succession mouvante de cartes postales. Les thèmes de la folie, les tragédies de la Méditerranée, la poursuite d’un amour, le grand écart des sociétés, le silence, la beauté d’être enfant… La rigidité d’un riff transe, la houle du suivant… l’envie nommée Liberté.

Du son, de la houle et une bonne dose de vie.

UBLOT a vu le jour en octobre 2017 avec deux titres, Fandi Anta et Étranges rumeurs. UBLOT a présenté un premier vidéoclip en décembre 2018 puis son premier album, nommé Étranges rumeurs au mois d’avril 2019. Le groupe prépare actuellement son nouvel EP (sortie prévue début 2022).

 

— L’ÉQUIPÉE  —

Clément TERNISIEN

accordéon, guitare, basse, voix, componium, m.a.o.

Musicien éclectique, il fonde les Barons Perchés (musiques de l’est) en 2006. ll collabore avec le milieu du théâtre et la Compagnie Gérard Gérard avec qui il participe au spectacle Les Visiteurs du Parc (2013) et accompagne les ateliers amateurs (2016). On le retrouve dans le spectacle de rue déambulatoire Rendez-vous (Compagnie Les Petites Gens) et sur scène avec les groupes Trip for Léon (folk/trip-hop) et L’Impasse humaniste (rock psyché).

Tony ERDAL

clarinette, clarinette basse, voix

Formé à la clarinette en cursus classique au Conservatoire de Perpignan, puis au CNR de Paris et à suit la formation au D.E. à Aubagne. Il se tourne ensuite vers des études de photographie en Belgique, la pratique musicale passe en second plan au profit de l’écoute. De retour dans les Pyrénées-Orientales, il participe à la fondation de l’école à pédagogies alternatives « les Lucioles » à Marquixanes en 2016 où il enseigne 2 ans. En 2017 la clarinette revient pour former le groupe Paradaïka (balkans, oriental), il intègre également le groupe Lili Baba, et tout dernièrement Ublot.

photo © Philippe Renouf

Marie GROLLIER

violoncelle, guitares, chant

D’abord guitariste, la découverte du violoncelle et du chant lyrique renouvelle sa passion et lui ouvre de nouveaux horizons. En 2016, elle est invitée à mettre en musique des lectures (Mémorial du Camp de Rivesaltes). On la retrouve dans Trip for Léon (folk/trip-hop). Elle est également diplômée d’une licence de musicologie (Université de Grenoble). Deux de ses compositions peuvent être entendues dans le spectacle Le Garçon qui volait des avions par la Compagnie L’Autre Monde.

photo © Christine Battle

Nazim MOULAY

batterie, percussions, basse

Batteur au parcours éclectique, il a débuté par le groupe de chanson française post-lycéen Un air de rue, le duo swing-guinguette L’Avant-Bras, en passant par Celsius (métal oriental), Los Raskaï (cumbia rock), Les Barons Perchés (musique d’Europe de l’Est), La Transfrontalière de l’Amor (fanfare), ou encore N3rdistan (electro/hip-hop). Également percussionniste au sein de la formation Chems (musique classique orientale) et aujourd’hui dans Okan et Okandaïkan (chants sacrés et traditionnels/balkans), il est depuis 2010 le batteur du groupe de fusion ethno-agricole Les Madeleines.

Anciens membres d’équipage : Michaël FILLER, Emilie GADAVE